L’étéoùest-y?


     Et voilà que l’été approche. L’été 2018.

     Il y a cinquante ans, donc, on enterrait le printemps 68, avec ses graffitis bien vifs et les quelques promesses qu’il avait fait germer, dans les facs, dans les usines...

     Aujourd’hui on commémore : mai 68 fait partie du folklore français, au même titre que le camembert ou Paris-Roubaix...

     Au Fabuleux, comme dans d’autres endroits un peu éparpillés, on essaye encore  des choses qui étaient à la mode en ce temps là (dans les discours, sinon dans les faits). Travailler sans chef, par exemple. Sans patron et même, pour le coup, sans salarié. C’est du boulot quand même, qui avance à son rythme et on est heureux de vous proposer un programme d’été bien coloré.

    Des concerts, bien sûr, et des bals pour danser, pas mal de contes pour toutes sortes d’oreilles, de belles expos pour les mirettes et une semaine entière cousue de poésie.On vend même des cartes postales pour vos vacances d’été...

    Ce printemps, nos chaises avaient tendance à s’ennuyer. Elles se font du mouron  nos chaises, quand elles manquent de fesses à encourager. Elles sont bien,  pourtant, nos chaises : au jardin ou au coin de la scène, en bois, en paille et même  en formica, il y en a pour tous les fessiers. Et comme nous n’avons décidément pas  envie de fermer à la fin de l’année, comme il y aura encore de belles choses à découvrir, à discuter, à applaudir, on compte sur vous pour venir les essayer !

 

Date de dernière mise à jour : 01/07/2018

×