"De la démocratie*" au Fabuleux Destin


Après d'âpres négociations, l'équipe du Fabuleux destin a décidé de mettre un terme à l'année 2018, et de créer une nouvelle année, qui s'appellera « l'année deux-mille-dix-neuf».
Ce choix est motivé par un souci de cohérence, l'envie de suggérer une forme de continuité plutôt qu'une rupture brutale. Nous avons ressenti la nécessité d'apaiser les esprits, après une fin d'année particulièrement chaotique.
En effet, quelques forcenés dans nos rangs souhaitaient maintenir l'année 2018, alors que l'écrasante majorité formulait le voeu de tourner la page. Une ambiance lourde s'est installée.
Les forcenés, au nombre de un, s'étaient retranchés dans les toilettes, et à travers la porte nous adressaient des « ah là là ». Une délégation a alors proposé de négocier avec lui. Mais malgré de nombreux appels au calme : « hé ho hé ho », « mais heuh », rien n'y faisait. Toujours cette réponse sur un ton un peu excédé : « ah là là »... Le blocage des raffineries et des ports de la rue Cerclier n'a rien changé à l'affaire.Plusieurs incidents particulièrement violents ont émaillé ces moments de mobilisation.
Plusieurs mégots ont ainsi été retrouvés hors des cendriers, et l'un d'entre nous a failli se tordre la cheville sur le rebord du trottoir. Il a été décidé de mettre un terme à ce cirque, après quasiment une demi-heure de blocage. Nous avons pris la douloureuse décision de couper l'électricité des toilettes.
Quelques secondes plus tard, le forcené ouvrait la porte un peu penaud, nous adressant un discret : « ok ».
Nous voici donc en route pour une année neuve, où les animaux et les arbres vont venir nous parler à travers des corps humains, où nous allons tâcher de nous consoler des malheurs, de nous réconcilier avec les baleines.

* En mélangeant les lettres (anagramme) on
obtient: «l’Artdelacomédie»

 

 

Date de dernière mise à jour : 07/01/2019

×